Enivrés 
   Enivré par les sons, les formes, les couleurs, les odeurs, les textures ? Oui, mais aussi enivré par les mystères du dessin, les angoisses de la technique, les traîtrises de l’aquarelle. Mais ne pas se laisser distraire par l’ivresse du travail. Revenir aux fondamentaux, puis dériver encore et encore.